La condition animale - Essai juridique sur les justes places de l'Homme et de l'animal PDF

Accentsonline.fr La condition animale - Essai juridique sur les justes places de l'Homme et de l'animal Image

DESCRIPTION

La condition animale - Essai juridique sur les justes places de l'Homme et de l'animal PDF. Découvrez de nouveaux livres avec accentsonline.fr. Télécharger un livre La condition animale - Essai juridique sur les justes places de l'Homme et de l'animal en format PDF est plus facile que jamais.

La tradition occidentale a édifié une frontière intangible entre l’Homme et l’animal, a fait de l’un l’antithèse de l’autre : le premier a été dit un individu supérieur, un être-tout, le second un individu inférieur, un être-rien. Le Droit a relayé ce dualisme : il a institué l’Homme en tant que personne et sujet de dignité ; il a installé l’animal dans la catégorie des choses, et lui a assigné une valeur seulement utilitaire. Des contestations, cependant, s’élèvent : certains veulent humaniser l’animal, aligner sa condition sur celle de l’Homme ; ils désirent que soient attribués à la bête une dignité, la personnalité juridique et plusieurs des droits subjectifs humains. Cette tentation humanisante, toutefois, doit être récusée, car elle porte le péril de l’animalisation de l’Homme : à égaliser les conditions de l’humain et de l’animal, on risque, en effet, plutôt que de traiter la bête comme un Homme, de traiter l’humain comme une bête. Il faut donc, impérativement, maintenir la frontière Homme/animal : non pas au motif de la supériorité de l’Homme sur la bête, mais pour éviter qu’à l’Homme, si fragile, si vulnérable qu’il est, il soit fait une condition animale. Cependant, l’animal est lui aussi un être vulnérable, qui peut faire l’objet de traitements contraires à son essence même. Cette essence animale, il est proposé de l’appeler l’esséité. Une esséité qui, pour ne pas se confondre avec la dignité humaine et ne pas commander la personnification juridique de l’animal, appellerait par contre l’instauration, au profit de la bête, d’une protection pénale absolue : n’interdisant pas son institution en tant que chose juridique, elle prohiberait catégoriquement, en revanche, tous agissements ou pratiques via lesquels l’animal serait ramené au rang de chose pure, c’est-à-dire à l’état de matière inerte, insensible, de simple substance vide de respectabilité.

INFORMATION

TAILLE DU FICHIER 6,72 MB
AUTEUR Pierre-Jérôme Delage
DATE DE PUBLICATION 2016-Feb-25

Statut juridique : les animaux reconnus définitivement ...

La réforme entraînant le changement du statut juridique de l'animal met finalement en cohérence le Code civil avec le Code rural et le Code pénal qui avaient déjà distingué l'animal comme ayant une place à part au sein des biens corporels. Elle permet également d'enlever la contradiction qui existait quant à la limitation du droit de propriété sur l'animal alors même que ...

Statut juridique de l'animal dans le code civil : c'est ...

Essai juridique sur les justes places de l'homme et de l'animal., La condition animale, Pierre-Jérôme Delage, Mare & Martin. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction .

LIVRES CONNEXES
Japanish ohne Mühe 1
Maths 2de Déclic
VAINCRE LA CELLULITE
Lenin Kino - Méditations graphiques
Nouveau dictionnaire français-russe
La pensée positive, c'est malin
Le Lamy droit du financement
Pas de dent pour la souris
Pourquoi a-t-on changé d'ère ? - Ou Les actes de Jésus
Les noms propres indispensables aux ECNi
Addiction sur ordonnance - La crise des antidouleurs
Les imprudents
Histoire illustrée de la Caraïbe - Terre de roucou
Alain Françon - La voie des textes
Metz
Aula magica